Guide des restaurants de la Presqu’île de Guérande, La Baule, Pornichet, Piriac, Saint-Nazaire
Disponible sur App StoreDisponible sur Google Play

Découvrez les meilleurs restaurants de la presqu'île de Guérande, La Baule, Pornichet, Saint-Nazaire, Piriac...

 

Les algues - Les produits du terroir de la presqu'île de Guérande


Alors que les Japonais en consomment couramment depuis des millénaires, les Français commencent à peine à apprécier leurs qualités nutritionnelles et gustatives. En presqu’île de Guérande, certains chefs audacieux en font pourtant déjà des miracles. L’algue sera-t-elle bientôt à la carte de tous les restaurants ?

Atout santé



Dénuées de racines, les algues profitent des richesses de l’océan pour se charger généreusement en oligo-éléments et en minéraux : iode, magnésium, potassium, manganèse, calcium, sodium, zinc, soufre, phosphore… Egalement sources de vitamines E, B9 et C,les alguessont d’ailleurs les seuls végétaux à contenir naturellement de la vitamine B12. Grâce à leurs propriétés naturelles, les algues sont couramment utilisées dans l’industrie agro-alimentaire pour épaissir et lier certains aliments : veloutés, laitages, crèmes préparations pour desserts, etc. Souvent utilisé comme gélifiant alimentaire dans l’alimentation bio, l’agar agar est notamment utilisé par certains nutritionnistes pour son index glycémique faible, ses qualités nutritionnelles et son effet « coupe-faim ».

A table !



Sur la côte Atlantique, en Bretagne ou près de nos rivages, de Mesquer à Saint-Nazaire, l’océan nous apporte cette nourriture végétale en abondance. Après leur récolte au large, les algues sont soigneusement triéespuisque, comme les champignons, elles ne sont pas toutes comestibles. En France, seules treize variétés sont autorisées à la consommation. Celles qui peuvent remplir nos assiettes portent les doux noms de laitue de mer,haricot de mer, kombu, nori, wakame ou encoredulse. Pour se fournir en algues fraîches, rendez-vous chez certains poissonniers de la presqu’île guérandaise.

Attention, les algues cruesse conservent seulement 24 heures et cuites, trois jours. Pour en avoir toujours sous la main, pensez aux algues séchéesqui se conservent durant deux ans. Pour les réhydrater, on les laisse tremper dix à vingt minutes dans del’eau froide, du vin blanc, de la bière ou encore du vinaigre, selon la recette choisie.

Les algues se consomment volontiers en tartare ou s’incorporent à des pains de poisson. En confit, elles accommodent de nombreux plats, comme des viandes grillées ou des légumes.Conditionnées en poudre ou en paillettes, elles assaisonnent facilement des noix de Saint-Jacques,des plats de poisson, des potages, etc.