Guide des restaurants de la Presqu’île de Guérande, La Baule, Pornichet, Piriac, Saint-Nazaire
Disponible sur App StoreDisponible sur Google Play

Découvrez les meilleurs restaurants de la presqu'île de Guérande, La Baule, Pornichet, Saint-Nazaire, Piriac...

 

Le Gâteau nantais - Les produits du terroir de la presqu'île de Guérande


Originaire de Nantes comme son nom l’indique, ce gâteaufait partie de ces spécialités locales qui gagnent à être (re)découvertes, pourvu qu’elles soient cuisinées par despâtissiers talentueux !

Actuellement, les touristes, mais aussi les Ligériens et les Bretons, le dégustent souvent pour la première fois à la table d’un restaurant gastronomique ou traditionnel.

Parfois oublié au profit de recettes plus modernes et créatives, il reste encore bien heureusement à la carte de certains chefs et pâtissiers, amoureux de sa saveur authentique, de sa tendre texture et de son léger parfum de rhum.

Un peu d’histoire avec le Guide des Gourmets



Le gâteau nantais est inventé vers 1820 par un maître fouacier de la Cité des Ducs et fait aussitôt fureur dans les salons.

De 1910 à 1972, c’est la biscuiterie LU qui le rend populaire…avant de le délaisser et de le rendre à un destin plus artisanal.

Indissociable de l’histoire de la ville et de son port, ce gâteau rappelle le commerce et les échanges maritimes reliant Nantes aux Antilles. Son délicat parfum d’exotisme évoque les caisses de rhum, de vanillebourbon et de canne à sucre régulièrement déchargées,à l’époque, sur les quais de la Fosse et de l’Ile Feydeau.

Aujourd’hui, il peine un peu à rivaliser avec les desserts actuels, souvent plus élaborés ou plus diététiques.

Il faut bien reconnaître que la réussite du gâteau nantais dépend de la recette choisie pour le confectionner et de la dextérité du cuisinier.

Pour séduire les palais exigeants, il faut éviter les écueils courants de cette pâtisserie traditionnelle : goût de rhum trop prononcé, pâte d’amande un peu lourde, texture pâteuse…

Un effort qui paye puisque quand il est réussi, la gâteau nantais se révèle au contraire léger, moelleux, fondant. Idéal à la fin d’un repas familial pour accompagnerun petit café noir !

Idée recette



Ingrédients



  • 150 grammes de sucre en poudre

  • 50 grammes de sucre glace

  • 40 grammes de farine

  • 125 grammes de beurre demi-sel

  • 100 grammes de poudre d'amandes

  • 3 œufs

  • 6 centilitres de rhum antillais brun



Préparation




  • Laisser le beurre ramollir deux heures à température ambiante avant de le mélanger vigoureusement avec le sucre en poudre.


  • Incorporer la poudre d’amandes et les œufs, un par un.


  • Lorsque le sucre est fondu, ajouter progressivement la farine à l’aide d’un tamis puis 2 centilitres de rhum, avec délicatesse.


  • Verser ce mélange dans un moule beurré (diamètre d’environ 20 centimètres).


  • Cuire au four durant 45 minutes à 170-180°. Vérifier la cuisson après 40 minutes et le sortir si la texture est bonne.


  • Démouler le gâteau dans une assiette, sans le remettre à l’endroit, et l’arroser avec 2 centilitres de rhum.


  • Lorsque le gâteau est parfaitement refroidi, réaliser le glaçage en mélangeant le rhum restant au sucre glace et napper de façon homogène.


  • Vous pouvez déguster le gâteau le jour-même mais, si vous avez la patience d’attendre, sachez qu’il est encore meilleur le lendemain…