Guide des restaurants de la Presqu’île de Guérande, La Baule, Pornichet, Piriac, Saint-Nazaire
Disponible sur App StoreDisponible sur Google Play

Découvrez les meilleurs restaurants de la presqu'île de Guérande, La Baule, Pornichet, Saint-Nazaire, Piriac...

 

Le caramel au beurre salé - Les produits du terroir de la presqu'île de Guérande


S’il est une spécialité locale appréciée des visiteurs de la presqu’île guérandaise, c’est bien ce caramel au goût si pittoresque. Dans les crêperies, il est toujours au menu, côté froment ! Et dans les restaurants, il n’est pas rare de le voir figurer sur la carte des desserts, en coupe glacée ou en nappage gourmand...

Une histoire bretonne



Son originalité, l’ajout du sel, dans une recette où le sucre est roi serait, dit-on, un héritage de la forte tête des Ducs de Bretagne. En cause, la gabelle, célèbre et très impopulaire taxe sur le sel, qui affligea au Moyen-Age de nombreuses régions de France, dont l’Anjou et le Maine… mais pas la Bretagne. Le coût du sel y était donc dérisoire en comparaison.Et tandis que par souci d’économie, les Français modifiaient la recette du beurre pour le rendre doux, les Bretons continuèrent à ne jurer que parleur fameux beurre demi-sel.

Au XXe siècle, c’est à un chocolatier, Henri Le Roux, que l’on attribue la création du premier caramel au beurre salé, en 1977. Dans son atelier installé sur la presqu’île de Quiberon, il met au point son inventiondiabolique en mélangeant du caramel, du beurre demi-sel, des amandes, des noisettes et des noix concassées.En 1980, c’est la consécration ! Après avoir rapidement conquis le public, la friandise est reconnue par la profession, qui la sacre alors « meilleur bonbon de France ».

Du bonbon à la pâte à tartiner



Depuis, sa texture varie selon les goûts et les usages. On confectionne le caramel au beurre salé en version liquide pour napper un dessert, onctueuse pour garnir une pâtisserie ou fourrer un chocolat fin, durepour fabriquer bonbonset sucettes. Succès oblige, il est même décliné en macaron par le très parisien Pierre Hermé. Parmi ses variantes les plus appréciées, lapâte à tartiner remporte bien des suffrages. Réalisée avec de la crème liquide afin d’obtenir une texture épaisse et lisse, cette recette voluptueuse rehausse de nombreuses douceurs. Délicieuse avec des pommes cuites et une boule de glace à la vanille, dans un yaourt, tartinée sur une tranche de brioche grillée ousur une crêpe !