Guide des restaurants de la Presqu’île de Guérande, La Baule, Pornichet, Piriac, Saint-Nazaire
Disponible sur App StoreDisponible sur Google Play

Découvrez les meilleurs restaurants de la presqu'île de Guérande, La Baule, Pornichet, Saint-Nazaire, Piriac...

 

Le berlingot nantais - Les produits du terroir de la presqu'île de Guérande


Ce petit bonbon facilement reconnaissable à sa forme bombée et pyramidale est l’un des symboles de la gourmandise nantaise, tout comme la rigolette ou le Petit Beurre Lu. Son secret, un sirop de sucre cuit à l’ancienne et aromatisé de façon artisanale. Souvent présenté dans une boite d’antan en émail, il reste une valeur sûre pour faire plaisir !

Une recette inchangée



Pour fabriquer le berlingot, les confiseurs de la région ont conservé, pour la plupart, les gestes d’autrefois. Dans un chaudron, un mélange d’eau, de sucre et de glucose est d’abord chauffé à 160° pour former un sirop auquel on ajoute un extrait de fruit ou un arôme. Directement versé sur une table froide, le sirop subit un refroidissement rapidequi lui confère de l’épaisseur. La pâte obtenue est alors travaillée manuellement jusqu’à acquérir la texture adéquate, ni trop liquide ni trop dure. A ce stade,la préparation est déplacée pour être mise en forme, une manœuvre plutôt physique puisque la pâte pèse alors plusieurs dizaines de kilos. Etirée, façonnée enrouleaux puis découpée, elle prend enfin cette forme particulière de tétraèdre. Et si les parfums traditionnels des berlingots nantais sont cassis, caramel, anis, menthe, orange, citron et fraise, certains audacieux n’hésitent pas à concevoir de nouvelles recettes aux saveurs inattendues, cactus par exemple.

Un bonbon très convoité



A ce jour, deux villes se disputent toujours l’origine des berlingots : Carpentras et Nantes. Délicatement poudré, le Nantais est opaque tandis que son rival se reconnait à sa brillance et à ses fines stries blanches. A Nantes, on situe sa création en 1780, dans une confiserie de la Place Royale, appelée A la renommée des vrais berlingots nantais. Pour appuyer cette théorie, on s’en remet à la possible étymologie de berlingot: de bergot, nom duchapeau porté par les Nantaises qui le vendaient à l’époque. D’autres sources suggèrent que l’origine du mot se situe en Italie, d’après la confiserie nommée berlingozzo. A noter, le berlingot est également une spécialité de la ville de Cauterets, un lieu de villégiature autrefois plébiscité par les curistes nantais. Visiblement « accros », ceux-ci transportaient des berlingots dans leurs bagages jusque dans les Pyrénées, où le bonbon acquit d’ailleurs rapidement une réputation thérapeutique…