Guide des restaurants de la Presqu’île de Guérande, La Baule, Pornichet, Piriac, Saint-Nazaire
Disponible sur App StoreDisponible sur Google Play

Découvrez les meilleurs restaurants de la presqu'île de Guérande, La Baule, Pornichet, Saint-Nazaire, Piriac...

 

La rigolette nantaise - Les produits du terroir de la presqu'île de Guérande


Si cette traditionnelle confiserie nantaise ressemble un peu au berlingot, son enveloppe croquante dissimule un cœur tendre et fondant… Un moelleux obtenu grâce à la marmelade de fruit enfermée dans sacoque de sucre cuit !

Histoire locale



C’est en 1902, à Nantes, qu’un épicier nommé Charles Bohu imagine cette confiserie inédite, dans l’atelier de sa boutique, rue de la Marne. Régulièrement approvisionnée depuis plusieurs siècles en sucre de canne venu des Antilles, la Cité des Ducs célèbre encore, à cette époque, les saveurs sucrées sous bien des formes. Fidèle à cette tradition, Monsieur Bohu souhaite concevoir une variation originale du célèbre berlingot nantais. Il décide alors d’y ajouter l’onctuosité.

Afin de commercialiser sa trouvaille, il la baptise du nom de sa chatte Rigolette. Hommage à la passion de l’homme pour l’opéra, le nom du félin est lui-même inspiré par l’œuvre de Verdi, Rigoletto. Et le succès de cette friandise est tel qu’en 1930,l’épicerie est réaménagée en authentique confiserie. Sa pittoresque façade de mosaïque bleu et de lettres d’or entre dans le patrimoine nantais (même si l’entreprise déménage finalement en 1974).

Fabrication artisanale



Aujourd’hui, les successeurs de Charles Bohu continuent à fabriquer la rigolette en respectant la recette séculaire et les principes de sa fabrication, complexe. En guise d’écrin, une fine coque de sucre, cuite à la vapeur et étirée durant la phase de refroidissement. Vient ensuite le fourrage, élaboré avec une délicate confiture mêlant sirop de glucose et véritable pulpe de fruits. Citron, cassis, framboise, mandarine et ananas : les cinq arômes n’ont pas changé !Si le bonbon revêt toujours la forme d’un petit parallélépipède brillant aux bords arrondis, il en existe également une version mate, givrée au sucre glace.
Parfois conditionnées en sachet, les rigolette sont également les honneurs de leur contenant d’origine, une boîte ronde métallique décorée au style typique du début du XXe siècle. Pour le bonheur des Nantais et des touristes, cette boîte a été rééditée d’après une édition soigneusement conservée par la famille Bohu. Depuis décembre 2010, on trouve les véritables rigolettes rue de Verdun et rue Franklin, chez leur nouveau propriétaire qui a racheté machines, brevets et recettes. Seule évolution, au diapason des préoccupations actuelles : les colorants artificiels ont été remplacés par leurs homologues naturels, comme l'hibiscus,la carotte ou encore l'algue.