Guide des restaurants de la Presqu’île de Guérande, La Baule, Pornichet, Piriac, Saint-Nazaire
Disponible sur App StoreDisponible sur Google Play

Découvrez les meilleurs restaurants de la presqu'île de Guérande, La Baule, Pornichet, Saint-Nazaire, Piriac...

 

La langouille briéronne - Les produits du terroir de la presqu'île de Guérande


Au cœur du parc de Brière, cette andouille de langue de porc, fumée et cuite au sel de Guérande, est une spécialité locale atypique. Fleurant bon le terroir et la charcuterie authentique, la langouille connaît un succès qui dépasse largement les limites de la presqu’île guérandaise.

Histoire d’une spécialité



Même si son origine est aujourd’hui assez floue, il semble bien que la langouille soit née en Bretagne, près de la pointe du Raz, oubliée puis recréée en Loire-Atlantique par un charcutier de Saint-Malo-de-Guersac en 1982. L’idée de cette renaissance a vu le jour dans la charcuterie Labbé Simon, entre les mains de Bernard Simon lui-même.D’abord pour ses amis, puis pour les gourmands de la presqu’île guérandaise, enfin pour tous les autres… Depuis 2009, le succès de cette recette pittoresque a grandi à tel point que les moyens ont été mis en œuvre pour produire en quantité suffisante, et exporter. Fabriquée avec soin par une équipe locale, dans la spacieuse exploitation briéronne, la langouille a en effet ses inconditionnels dans les pays nordiques, Norvège ou Suède par exemple, qui en redemandent.

Dégustation gourmande



De fabrication artisanale, la langouille ne contient ni colorant, ni conservateur et étonnamment peu de matières grasses. Avant sa cuisson au bouillon, elle marine 48 heures avant d’être fumée au hêtre ou au chêne pendant plusieurs heures.Original produit du terroir, elle a l’avantage de se marier avec de multiples recettes. C’est pourquoi de nombreux restaurants de la presqu’île de Guérande la déclinent au fil de leur carte. Entrée, viande ou encore poisson pour une association terre et mer. Les associations sont heureuses : en garniture d’un velouté de légumes pour donner à celui-ci un peu de caractère, dans une galette de sarrasin, autour d’un bar rôti, avec des noix de Saint-Jacques poêlées, dans une omelette, une quiche ou une tartiflette, etc. Chez Labbé Simon, on la trouve aussi sous de nombreuses déclinaisons : en Monette (sauce au poivre vert), au piment d’Espelette, aux 3 poivres, à la moutarde, à l’ail et au persil, à la provençale…

www.langouille.fr